Dans l’univers de Paola De Narvaez

Nous avons le grand plaisir de vous présenter une jeune illustratrice dont nous avons déjà publié deux livres : Rugissement dans la nuit (2016) et Bien fait ! (2017). Alors que le premier est particulièrement coloré, inspiré par les tons de la forêt colombienne, elle a choisi pour son deuxième album la sobriété du noir et blanc.

Paola De Narvaez partage sa vie entre Bruxelles, Paris et la Colombie. Formée en design textile puis en communication graphique, elle manie aussi bien le pinceau que la palette graphique. Elle utilise le noir en association avec des couleurs pures et vibrantes.

L’origine de Rugissement dans la nuit est un peu particulière…Peux-tu nous en parler ?

Cette histoire m’est venue du vécu de mon père, dans la Colombie des années 50 ! Un félin sauvage venait manger les poules dans son village et un soir, il est parti avec ses amis pour le chasser… la fin est plus tragique que dans le livre ! Je me suis inspirée des couleurs de la Colombie pour les illustrations.

Pour Bien fait !, tu as travaillé sur un texte de Jane Oshka. Comment t’es-tu immergée dans l’histoire ?

L’histoire de Jane Oshka est rythmée, sonore, l’illustrer a été un vrai plaisir. J’ai placé l’action dans un paysage étranger pour faire voyager les lecteurs, et les cadrages audacieux dynamisent l’histoire. J’ai puisé mon inspiration dans les estampes japonaises, les illustrations chinoises…

Quelles sont les techniques que tu utilises ?

J’utilise différentes techniques, cela dépend de l’histoire, de ce que m’évoquent les textes. Le trait est très important pour moi, mais la couleur aussi, je me laisse parfois submerger par l’un ou par l’autre…