On en parle… Schuiten Filiation

Tour d’horizon des réactions au sujet de Schuiten Filiation :

Theo (Forum BD Paradisio)
« C’est vraiment du Schuiten(s) comme vous n’en avez jamais lu, ne me demandez pas de résumer, je ne suis pas assez bon pour cela, Philippe Marion est un as. »

Bernard DELCORD (Homelit, 14/04/2009)

« Recélant quelques planches et dessins inédits et fourmillant d’informations de première main, y compris dramatiques, ce grand livre, qui ravira les fans du créateur de La fièvre d’Urbicande, de Brüsel ou de L’ombre d’un homme et du scénographe des stations de métro « Porte de Hal » à Bruxelles et « Arts et Métiers » à Paris, pose les jalons d’une approche raisonnée, subtile et néanmoins empathique de l’œuvre admirable du maître de La théorie du grain de sable. »

 

Guy Duplat (La Libre Belgique, 9/04/2009)

« un livre passionnant sur la saga de la famille Schuiten »

« Le livre de Philippe Marion est axé sur l’image, sur le regard, sur comment se compose une image et se forme une filiation axée sur le visuel. Il n’élude pas les “secrets” de famille dramatiques (un suicide, la mère morte en couches). Et il y mêle des documents (photos, dessins d’enfants) originaux qui en font une vraie psychanalyse d’une famille d’artistes d’où l’art ne cesse de surgir. »


Morgan di Salvia (Actua BD, 16/03/2009)
« Abondamment illustrée avec des photos, plans, dessins, croquis ou peintures, cette monographie familiale jette un éclairage inédit sur les racines de ces créateurs d’images. Les amateurs de graphisme apprécieront également l’élégante patte du Studio Goffin qui a assuré la conception graphique de ce beau livre. Schuiten Filiation est un volume passionnant sur ces multiples créations visuelles jetant des ponts entre les disciplines. »

Daniel Couvreur (Le Soir, 30/03/2009)
« Philippe Marion, un ami de longue date de la famille Schuiten, vient de se plonger dans les secrets de famille pour écrire Schuiten filiation et tenter de percer les mystères de la création chez les Schuiten : « Robert était une personnalité très forte, une sorte de chevalier de l’infini, nous confie Philippe Marion. Il rêvait de reculer les murs, d’ouvrir les espaces. Il était toujours en manque d’émerveillement. Mais en même temps, il est engoncé dans la rigueur de la morale catholique. Sa première femme était une grande mystique. Elle a vécu comme en lévitation. Et à sa mort, Robert s’est enfermé dans le culte de son souvenir perpétuel. Il a développé une vraie mystique familiale articulée autour du pouvoir de l’image. »

Metro, 23/03/2009
« Est-ce que le talent dans le dessin est génétique ? On peut se poser la question en observant le travail de la dynastie Schuiten. De Robert (le père) à François en passant par Luc, la famille Schuiten a le dessin dans le sang et l’image pour langue vernaculaire. Dans un ouvrage richement illustré, notamment par des planches et des dessins inédits, Philippe Marion retrace cette histoire de transmission filiale d’une passion. Si le talent familial est surtout connu des amateurs de bandes dessinées par le biais des « Cités obscures » de François Schuiten, il est plus large et les traces laissées dans nos villes par les oeuvres architecturales de Robert et Luc Schuiten méritent de prendre le temps de l’analyse. »

L@bd

« Un ouvrage qui apporte des éclairages essentiels pour apprécier l’œuvre de François Schuiten. »

Schuiten Filiation sur TéléBruxelles (http://www.telebruxelles.net/portail/content/view/6296/306/) : « Un peu comme si les cités obscures d’une famille s’étaient soudainement éclairées, là où les images prennent tout leur sens… »

Envie de gagner un beau livre ?

Pour fêter la parution de Schuiten filiation (par Philippe MARION), les éditions Versant Sud et leur partenaire Blam ! vous proposent de gagner un exemplaire de ce beau livre.

Comment procéder ? Il suffit de répondre au questionnaire mis en ligne sur Blam ! Étant donné que l’une des réponses ne sera probablement trouvable que dans Schuiten filiation, nous vous glissons ici un petit indice… Le héros de la BD de Luc Schuiten a également inspiré deux illustres poètes : Guillaume Apollinaire et Charles Baudelaire.

Le concours est clôturé. Merci pour votre participation et bonne chance à tous !

banner_concours_schuiten

Enfin en ligne !

À quelques heures de l’inauguration de la Foire du Livre de Bruxelles, voici le moment de mettre notre nouveau site en ligne ! Toutes nos nouveautés sont là, mais il reste encore bien des blancs dans notre catalogue. N’hésitez donc pas à revenir tout au long de la semaine pour (re)découvrir l’ensemble de nos publications !

L’équipe de Versant Sud

Versant Sud à la Foire du Livre

Vous êtes un visiteur régulier de la Foire du Livre ? Vous ne manquerez sans doute pas l’édition 2009 ? Alors, aucune excuse pour ne pas venir nous saluer !

Le stand Versant Sud, n° 326, se trouve face au stand de la Communauté française. Vous pourrez y rencontrer Élisabeth Jongen et/ou Carine Pires. D’autre part, deux animations vous seront proposées :

Philippe Marion présentera « Schuiten Filiation »
dimanche 8 mars à 14h (espace BD)

Nicolas Blanmont présentera « René Jacobs : Prima la musica, prime le parole »
lundi 9 mars à 12h (espace BD)

Au plaisir de vous y voir !

Du neuf chez Versant Sud

Un site flambant neuf, trois nouveautés, une nouvelle recrue venant grossir les rangs de Versant Sud… Que de choses à vous annoncer en ce début d’année 2009 !

Tout d’abord, merci de venir flâner dans cet espace virtuel. Nous espérons qu’il vous plaît et que vous y reviendrez volontiers ! N’hésitez d’ailleurs pas à nous faire part de votre avis, à nous adresser vos remarques et suggestions à son sujet dans la rubrique « Contact ».

Nous avons également la joie de vous présenter nos toutes dernières publications : « René Jacobs : Prima la musica, prime le parole » de Nicolas Blanmont ; « Schuiten filiation » de Philippe Marion ; « L’Égypte ancienne » d’Anne Lebrun-Nélis. Du grain à moudre pour les fans de musique, d’arts graphiques, d’histoire ou de BD ! Vous trouverez tout ce que vous voulez savoir au sujet de ces ouvrages, et plus encore, dans la rubrique « Nouveautés ».

Envie de consulter ces nouveautés ou quelques ouvrages de fonds ? de rencontrer l’équipe de Versant Sud ? de voir ses nouvelles têtes ? Votre curiosité sera satisfaite à la Foire du Livre de Bruxelles (5-9 mars 2009), au stand n°326

Schuiten, filiation

couv_schuitenSchuiten, filiation


Auteurs : Philippe MARION
Volume : 176 pages – relié – cartonné
Format : 22,5 x 29,7 cm
Illustrations : 200 illus. en couleurs
ISBN : 978-2-930358-40-8
Prix : 25 euros



acheter


Schuiten, filiation est l’histoire d’une transmission. Celle d’un père architecte insufflant sa passion du dessin et de la peinture à ses nombreux enfants, élèves appliqués armés de papier et de crayons.

Dessins et planches BD inédites, témoignages et analyses, illustrent ici le parcours de cette famille hors du commun. De l’œuvre du père à celle de ses enfants, de la fiction des Cités obscures de François aux épousailles de l’architecture et de l’arbre imaginées par Luc, des croquis enfantins à la bande dessinée en passant par la peinture et la photographie, il existe un fil rouge que le présent ouvrage tente de retracer.

Un fil conducteur placé sous le signe d’un intense rapport à l’image, entretenu et choyé au sein de la famille Schuiten. Composer une image. Mais savoir aussi regarder, construire par le regard.

Deux attitudes indissociables l’une de l’autre. Deux voûtes de la filiation graphique à l’œuvre autour de Robert Schuiten. Les pages de ce livre égrènent l’histoire inachevée de cette filiation, lieu de passage et de transmission d’une authentique passion visuelle.

Ami de la famille Schuiten, et espérant le rester après la publication de cet ouvrage, Philippe Marion est professeur au département de communication de l’Université de Louvain-la-Neuve où il s’est spécialisé en narratologie et analyse des médias visuels. Il est aussi pianiste et collabore à l’hebdomadaire Le Vif-L’Express.

René Jacobs: prima la musica, prime le parole

couv_jacobsRené Jacobs
Prima la musica, prime le parole


Auteur : Nicolas BLANMONT
Volume : 160 pages – broché
Format : 14,5 x 18,5 cm
Illustrations : 25 photos n/b
ISBN : 978-2-9303-58-42-0
Prix : 18 euros

 

acheter

 

Chanteur puis chef d’orchestre, René Jacobs est originaire de Gand, où il commence le chant, enfant, en tant que choriste grégorien. Il étudie la philologie classique tout en approfondissant sa formation à Bruxelles et à La Haye. Il rencontre Alfred Deller, les frères Kuijken et Gustav Leonhardt, qui l’encourageront à se spécialiser dans le registre de contre-ténor. Il deviendra l’un des plus éminents représentants de cette voix, donnant récitals et concerts à travers le monde entier.

Passionné par l’immense répertoire baroque restant à découvrir, il crée dès 1977 son propre ensemble, le Concerto Vocale. Son activité de chef le conduira à diriger sur les grandes scènes européennes les opéras de Monteverdi, Cesti, Cavalli, Gluck ou Haendel, mais ce sont également ses interprétations des opéras de Mozart, à la scène comme au disque, qui viendront bouleverser la hiérarchie des valeurs.

Le succès remporté par René Jacobs tient aussi à l’importance qu’il a toujours su donner à la dimension littéraire et poétique des œuvres abordées. Doté d’un grand sens théâtral, c’est un chef qui s’implique corps et âme dans toute la dimension scénique de l’opéra.

Nicolas Blanmont, spécialiste de l’opéra, est journaliste musical à La Libre Belgique, à Opéra Magazine et à la RTBF. Il est notamment bien connu du public par ses présentations du Concours Musical International Reine Elisabeth.

L’Égypte ancienne

cover_egypte1L’Egypte ancienne
Au fil de la BD

 

Auteur : Anne LEBRUN-NÉLIS
Volume : 160 pages – relié – cartonné
Format : 17 x 24 cm
Illustrations : vignettes BD en couleurs
ISBN : 978-2-930358-31-4
Prix : 20 euros

 

acheter

 

Redécouvrez l’Égypte ancienne sous les regards croisés d’une historienne de l’art et des grands auteurs de la bande dessinée.

L’Égypte fascine depuis toujours. L’Égypte du Sphinx au regard impénétrable, celle des tombeaux, des momies, des hiéroglyphes.

Les auteurs BD n’ont pas été épargnés par cet envoûtement. Depuis Hergé qui a fait vivre à Tintin l’une de ses plus mystérieuses aventures dans Les cigares du Pharaon jusqu’à Bilal dont La foire aux immortels nous plonge parmi d’inquiétants dieux égyptiens, sans oublier bien sûr Blake et Mortimer dans Le mystère de la grande pyramide d’Edgar Pierre Jacobs… Les grands classiques du 9e Art ont initié les enfants que nous étions à cette civilisation fondatrice.

Anne Lebrun-Nélis, qui partage son temps entre Bruxelles et l’Égypte où elle accompagne des missions de fouilles, nous propose un captivant portrait de cette civilisation, et nous aide à comprendre cette fascination plus que millénaire.

Le style cottage selon Georges Hobé

Hobbe07_couv

Le style cottage
selon Georges Hobé



Auteurs : Soo Yang Geuzaine
Volume : 100 pages – broché
Format : 15 x 22 cm
Illustrations : 60 illustrations
ISBN : 978-2-930358-35-2
Prix : épuisé



Tout comme les musiciens de la Renaissance faisaient le voyage de Venise pour y compléter leur formation, l’ébéniste bruxellois Georges Hobé (1854-1936) partit en 1898 à la découverte de l’Angleterre, plus précisément du Kent. Il y découvrit les cités-jardins, les cottages et les bow-windows et revint en Belgique la tête (et les valises) pleine de projets. C’est ainsi que l’on retrouve à La Panne le premier cottage – la villa Kijkhill – , agrémenté des premiers bow-windows hors Royaume Uni, à Furnes une des premières cités-jardins du continent.

Hobé est bien l’architecte du home, depuis les détails d’ameublement du cottage – n’est-il pas avant tout ébéniste ? – jusqu’à son jardin paysager.

Pour la toute première fois, ce court et riche essai rend hommage à celui qui nous laissa un tel héritage. Il est rédigé par Soo Yang Geuzaine, historienne de l’art et auteur de différents articles sur Georges Hobé.

Bruxelles… Les marchés

cover_marchesBruxelles…
Les marchés


Auteurs : Julie GRÉGOIRE
& Carine ANSELME
Volume : 176 pages – relié
Format : 15,5 x 18,5 cm
ISBN : 978-2-930358-41-6
Prix : 20 euros


acheter


Partons à la découverte des marchés de Bruxelles. En voici vingt, classés par jour. Les plus importants, bien sûr, mais aussi les coups de cœur, les bios…

Vivre une ville au rythme rituel de ses marchés, c’est se relier à son identité, sa diversité et son environnement. En toute authenticité. En toute sensualité.

À Bruxelles, kaléidoscope de cultures, c’est d’autant plus vrai. De quartier en quartier, les marchés y sont comme des villages dans la ville. Des villages largement ouverts sur le terroir, sur la nature, sur le monde. Lieux de rencontre et de lien social hauts en couleurs, ils sont le théâtre incessant de tranches de vie savoureuses et le baromètre de l’ambiance d’un quartier.

Où… trouver ce marché.
Comment… y arriver sans voiture.
Quand… s’y rendre.
L’affaire est dans le sac : ce qu’il faut absolument rapporter dans son cabas.
Prolonger le plaisir : bons plans aux alentours (cafés, restos, commerces…).

Carine Anselme est journaliste en Belgique et en France. Depuis vingt ans, elle balade sa curiosité sur les sentiers du monde – d’ici et d’ailleurs. Sa sensibilité la porte à s’intéresser à tout ce qui touche au mieux-être de l’homme : écologie, développement durable, mode de vie naturel…

Julie Grégoire est une photographe au long cours. Les habitants du désert libyen, du Japon, de l’Inde l’ont fascinée par leur culture : elle les a immortalisés au cours de ses reportages, dont certains ont fait l’objet d’expositions.

Revue de presse

deltawebblogs_sudpresse_beLalibre_beMrGreen LeSoir_beLeSoir_be_02

www.deltaweb.be
blogs.sudpresse.be
www.lalibre.be
www.mrgreen.be
www.lesoir.be
www.lesoir.be (2)